Enter your keyword

Qui Sommes Nous ?

Le MESAD Aujourd'hui

Créé le 13 octobre 2001, le MESAD est une Organisation Non Gouvernementale qui oeuvre en faveur des enfants et des jeunes en situation difficile en Côte d’Ivoire

NOTRE STRATEGIE

La démarche participative. La stratégie du changement de comportement. La stratégie de proximité. La stratégie d’équipe.

NOS OBJECTIFS

Lutter contre toutes formes d’oppression, de fléaux et de vices susceptibles de nuire à la santé et au bien-être des enfants et des jeunes. Porter assistance à tout enfant ou jeune en état de souffrance physique ou morale. Rechercher, formaliser et promouvoir les concepts, les stratégies, les actions et les méthodologies éprouvés qui ont démontré leur efficacité en matière de santé, d’éducation, d’instruction et de promotion de la jeunesse. Contribuer à la formation des intervenants en matière de santé, d’instruction et d’éducation des enfants et des jeunes. Promouvoir la charte des droits de l’homme, la convention des droits de l’enfant, et la charte africaine des droits et du bien-être de l’enfant.

NOS CIBLES

Les enfants de/dans la rue. Les mineurs en conflit avec la loi. Les enfants et les jeunes de 10 à 25 ans des quartiers précaires et/ou populaires, ainsi que des zones rurales. Les enfants victimes de traites et des pires formes de travail.

NOTRE EXPERTISE

Vulgarisation des droits de l’enfant. Formation de travailleurs sociaux. Prise en charge psychologique et éducative des enfants en difficulté. Réinsertion sociale des enfants et jeunes en difficulté. Mobilisation communautaire au profit de l’enfance en difficulté. Protection des mineurs en conflit avec la loi. Prévention des IST/VIH-SIDA. Appui aux clubs d’enfants et aux associations de jeunes. Appui aux COGES éducation et santé. Appui aux collectivités territoriales. Développement communautaire.

Le Mot du Président

KONAN Kouassi, Président du MESAD

Chef

Chers membres du MESAD, chers partenaires techniques et financiers, chers confrères, chers bénéficiaires, il est parfois important, dans la réalisation de nos activités, de marquer une pause, de faire une rétrospection en vue d’établir le point de nos réalisations.

Pour rappel Le Mouvement pour l’Education, la Santé et le Développement (MESAD), une association Ivoirienne, créée en 2001 et reconnue sous le récépissé n° 63/MEMAT/DGAT/SDVAC du 21/05/2003, œuvre en faveur des populations les plus défavorisées, particulièrement des enfants et des jeunes en situation difficile sur l’ensemble du territoire national ivoirien avec 5 antennes provinciales et 13 antennes locales. Il a aussi depuis cette année 2020, une représentation en France.

Depuis 19 ans, le MESAD œuvre donc en faveur des populations les plus défavorisées issues des zones péri-urbaines et rurales en contribuant à la mise en place de services sociaux de base, afin d’accompagner le développement de leurs communautés.

Avec une Approche Orientée Changement (AOC) c’est au total plus de 150 000 personnes qui sont impactées chaque année par les projets du MESAD.

C’est alors avec un immense plaisir que je viens vous présenter nos différentes actions, et solliciter encore plus l’appui de partenaires financiers dans la réponse au manque crucial de services sociaux de base dans les zones péri-urbaines et rurales de la Côte d’Ivoire.

En effet, Nos projets et réalisations ont permis de venir en aide aux communautés locales dans leur élan de développement, de dénoncer les violences basées sur le genre, de prendre en charge les femmes victimes de ces violences, d’œuvrer pour la scolarisation des enfants issus de milieux défavorisés en vue d’améliorer sinon de parfaire leur éducation.

Grâce à l’appui financier et technique de nos partenaires, nous avons pu mettre en application nos différents projets à travers des activités qui ont concouru au renforcement des capacités des communautés locales, à l’employabilité des jeunes et des femmes de sorte à ce qu’elles puissent concevoir elles-mêmes des plans de développement qui répondent à leurs besoins, et leur permettent de vivre dans un environnement propice au respect des droits et de la justice sociale.

  • Ceux sont 50 000 femmes et jeune filles qui ont bénéficié de sensibilisation, d’appui et de prise en charge de leurs initiatives.
  • Plus de 20 000 jeunes qui bénéficient de formation, de coaching pour la mise en place de leur Petites et Moyennes Entreprises (MPE).
  • 50 000 enfants qui ont accès à une éducation de qualité grâce à la construction ou la modernisation de 23 écoles primaires et collèges.
  • Les membres de 60 organisations de base et leurs leaders se sont professionnalisés, et ont reçu plusieurs outils de planification et de gestion.
  • 200 communautés sur toute l’étendue du territoire ivoirien ont pu élaborer leur plan local de développement grâce aux projets du MESAD.
  • Le marathon international du District d’Abidjan a permis durant ces trois dernières années à 5000 enfants défavorisés de participer chaque année à une activité valorisante, se faire des copains et renforcer leur développement personnel.

A ce stade de mon propos, je voudrais partager avec vous quelques témoignages de bénéficiaires de nos projets :

  • Une survivante, bénéficiaire du projet VBG, a témoigné que les actions menées lui ont permis de sortir de son silence et de sensibiliser d’autre femmes à travers les clubs d’autoprotection afin qu’aucune femme de son milieu ne puisse être victime de violences et d’abus.
  • Le projet volontariat de réciprocité a permis à 10 jeunes Ivoiriens de partager leur savoir-faire et d’oeuvrer dans différentes associations en France, ce qui leur a permis de sortir des clichés sur l’Europe et ses illusions d’eldorado. Tous ces jeunes sont revenus et se sont engagés dans le tissu socio-professionnel et économique du pays.
  • Les projets de chantiers écoles permettent chaque année à un minimum de 3 équipes scouts compagnons Européen de participer à la construction ou la modernisation d’une école au profit des zones rurales. Cette expérience a permis la mise en place et le déroulement de deux autres projets « PIOU » et « BATRANKAN-MOYE » où des jeunes formés ont pu apporter leurs compétences à travers ce qu’ils avaient déjà appris sur d’autres chantiers-écoles.
  • Le projet de professionnalisation des organisations de base, le projet « AGNINTIE », a permis, selon le témoignage d’un leader d’association de la commune de Koumassi, d’avoir des outils de management associatif, et de mener des séances de sensibilisation auprès des communautés sur des thématiques de santé, d’éducation, de protection, de civisme et de citoyenneté, de salubrité etc.

Cependant, beaucoup de chantiers -l’accès aux soins de santé de base, l’accès a une éducation de qualité, l’employabilité des jeunes, l’autonomisation des femmes…- restent encore à explorer. Nous serions ravis que vous rejoigniez cette noble et passionnante aventure. Car soutenir nos actions, c’est offrir aux enfants démunis et exclus la chance d’être, demain, des adultes autonomes et responsables.

Tous ces résultats, nous voulons les dédier aussi à tout notre personnel, aux salariés, bénévoles, volontaires et stagiaires qui travaillent avec acharnement et, parfois, dans des conditions assez pénibles.

Merci à tous !!!

Le MESAD en Vidéo

Vous trouverez ci-dessous quelques vidéos de présentation du MESAD